Catégorie : Non classé

Non classé

Rédacteur web et développement des petites entreprises

Sous-traiter sa rédaction web représente aujourd’hui un levier de développement dans la vie d’une entreprise, notamment en matière de référencement naturel sur internet. Rédacteur web à Béziers (Hérault), je travaille avec de petites entreprises et donne mon point de vue.

J’assure des missions de rédaction web et classique principalement auprès des TPE et PME de l’Hérault et de l’Aude. Les diverses rencontres avec les clients sont l’occasion de sans cesse souligner la pertinence de sous-traiter sa rédaction web dans la dynamique d’une entreprise.

J’entends ici  plusieurs aspects majeurs du versant digital :

  • La qualité de l’interaction avec les internautes.
  • La capacité à fédérer une communauté autour de sa marque ou son entreprise.
  • La performance de la réponse aux besoins des internautes exprimés sur les moteurs de recherche (référencement naturel)
  • La qualité de l’information et le confort de lecture

Construire sa communication d’entreprise et de marque dans la durée

Ces dimensions nécessitent de la constance, la cohérence et la régularité requises en matière de communication.

Construire la subjectivité autour de sa marque, l’âme de son entreprise, est une démarche impliquant de nombreux critères. Elle sollicite autant la compétence créative que technique, mobilise une planification et une coordination dans le temps.

Construire sa communication : l’exemple du personnage Gaston Lagaffe

J’ai en tête l’exemple d’un personnage de bande dessinée pour lequel j’ai une grande affection: Gaston Lagaffe, dessiné par le célèbre illustrateur Franquin.

Autant que son trait, le génie et les péripéties du personnage Gaston Lagaffe se sont affinées sur plusieurs dizaines d’années, créant avec sa communauté de lecteurs la puissance de la rencontre. Ce travail a progressivement ouvert quelque chose de familier, créa en quelque sorte le passage de Gaston Lagaffe à Gaston.

je cherche quelqu'un sur béziers pour remplir mon site web
Evolution du personnage de Gaston, ici dans les premiers albums

Je le prends pour témoin en forçant le trait, mais l’idée est là. Cette question du temps et des efforts nécessaires pour créer un attachement, fédérer une communauté de followers.

Comment créer le concept qui va le permettre ? Quelles sont les accroches qui vont l’impulser ? Comment ne pas lasser le public ? Comme pour l’affinage d’un bon vin, le rédacteur va opérer ce liant subjectif autour d’une entreprise, d’une marque, d’un produit.

Lui-même doit sans cesse se renouveler et se bonifier à partir des bases qui ont marché, il avance à tâtons, réalise des ajustements, garde ce qu’il y a à garder, évince l’inutile.

L’appui des réseaux sociaux

La qualité du contenu est cruciale pour générer un trafic sur son site.

A cet égard, l’appui des réseaux sociaux tel que je le conçois ne saurait viser explicitement la publicité, à moins de produire une pollution visuelle de plus dans le bombardement d’informations.

Communauté de followers et réseaux sociaux

La sémantique de racolage sonne faux dans le dessein des réseaux sociaux, à visée justement sociale. Le potentiel des réseaux sociaux comme courroie de transmission n’a, je crois, une réelle efficacité que dans la perspective d’une communauté.

Encore une fois, cette vision suppose la patience d’un travail de fond sur le long terme.

Comprendre la stratégie digitale et l’impact sur le référencement naturel

Si certains milieux et générations sont familiers du domaine digital, des sites web, du levier des réseaux sociaux, cela ne va pas de soi pour tout le monde.

Dans certains milieux professionnels que je côtoie, l’identification des activités digitales reste parfois hésitante, quand bien même la nécessité de développer sa visibilité sur le web est bien reconnue.

Je cherche quelqu’un pour écrire dans mon site web… Je cherche quelqu’un pour écrire ma com’…  J’ai besoin de quelqu’un pour gérer ma page facebook et alimenter mon blog…

C’est précisément dans ce créneau que j’ai plaisir à travailler, ouvrir l’intérêt pour le référencement naturel, apporter un réel avantage aux petites entreprises.

Le référencement naturel

La notion de référencement reste encore, pour nombre de petites structures, une perspective considérable de développement avec un réel retour sur investissement.

Si convaincu que je puisse être, pas toujours évident pourtant de convaincre ! La digitalisation n’avance pas au même rythme selon les secteurs professionnels. Évidence pour certains, progression voire découverte pour d’autres.

Nul doute qu’un important travail d’information reste à produire, je le constate en permanence.

Encore faut-il pouvoir, dans sa posture de rédacteur web, parler de façon claire et accessible de son métier.

La sous-traitance de la rédaction web en entreprise

Dans une entreprise, l’équipe est un ensemble pour lequel chacun exploite et optimise sa propre compétence.

C’est ici tout l’art de fédérer les talents vers un but, coordonné par un directeur. Le « directeur », à entendre dans le sens direction, orientation.

Comme un chef d’orchestre, ce dernier produit une visée d’accordage de tous, s’appuie sur la synergie entre les savoirs.

Un joueur de hautbois ne s’improvisera pas contrebassiste ! Le chef dispose d’une vision d’ensemble de son orchestre tandis qu’il se place face aux musiciens, là où cette convergence des attentions permet l’ensemble.

Ainsi peut naître l’opérabilité du groupe, disposant d’un chef pour donner la direction. Il bat la mesure, fournit à chacun le repère commun pour maintenir le jeu de chacun en un tout harmonieux, puissant, performant.

Une belle vision à relativiser par la cadence et les impératifs du quotidien, mais l’idée est là. Si la polyvalence est souvent nécessaire dans le quotidien de l’entreprise, je crois à cette valorisation du champ de compétence propre à chaque corps de métier, celle qui fait que les choses peuvent être faites de façon efficace mais aussi avec goût.

A ma place de rédacteur web dans l’Hérault, c’est tout l’intérêt que je souligne d’engager un sous-traitant dévolu à cette fonction, pour l’évidence actuelle du soin à apporter au développement digital. Il permet de raccorder son entreprise au web, particulièrement au niveau de Google.

Dès lors qu’on se penche sur le fonctionnement d’un moteur de recherche, on comprend alors combien cette place s’impose.

Google est un « obsédé textuel »

Aussi est-ce dans cette visée que je peux moi-même valoriser la place du prestataire rédacteur.

A partir du moment où l’on sait que globalement Google ne comprend que le texte, on saisit l’enjeu d’avoir avec soi quelqu’un capable de fournir de l’écrit en permanence.

Comprenez que Google se base sur une sorte de machine infernale à lire et cliquer. Les Googlebots (robots d’exploration de Google) ratissent le web à la cadence de milliards de page par jour, en cliquant sur tous les liens qu’ils rencontrent.

Ce sont des « obsédés textuels » comme dit Olivier Andrieu dans son célèbre ouvrage « réussir son référencement », des affamés de mots engloutissant des milliards de caractères par jour !

A chaque fois qu’ils trouvent du contenu nouveau, ils l’enregistrent dans le moteur de recherche pour le mettre à disposition des internautes et enrichir leur réponse aux mots clés demandés sur Google.

Aussi votre site web n’aura pas de réelle pertinence si vous ne donnez pas à « manger » à Google. A partir de là, on comprend que si l’on veut utiliser le potentiel du moteur de recherche comme levier, alors le rédacteur web devient une évidence.

Le travail du rédacteur web

Ecrire et communiquer est une tache chronophage si l’on souhaite ancrer sa communication dans la durée.

Je constate souvent que le dirigeant s’y colle ou mandate un de ses employés. Parfois un proche inventif qui aime écrire, familier de l’informatique et des réseaux sociaux. J’ai moi aussi été ce « proche inventif » à de nombreuses reprises avant de réellement structurer des compétences.

Pris dans le quotidien, on n’a rapidement plus le temps, on manque d’inspiration et de motivation, on procrastine sur le sujet.

« Je sais que c’est très important mais je n’ai pas le temps, je n’arrive pas à écrire, je n’aime pas faire ça. Je me retrouve devant la page, je ne sais pas quoi écrire sur mon site, le peu que j’écris ne me convient pas. » me disait récemment un entrepreneur sur Villeneuve les Béziers.

Un autre dirigeant de TPE basé à Montpellier, intéressé par mes prestations, a finalement décliné, sur insistance de sa compagne.

« Elle ne veut pas qu’on mette de l’argent là-dedans, elle va écrire elle-même le texte du site« .

Un choix qu’évidemment je respecte, même si j’en reste frustré pour l’entrepreneur. En toute honnêteté, quel levier possible si ce contenu n’est pas structuré aux critères techniques du web ? Quel intérêt si votre site web n’est pas organisé autour d’une stratégie cohérente dans le choix des mots-clés ?

Vous ne présentez alors aux googlebots qu’un fouillis de mots auquel ils ne vont rien comprendre ! Ils vont référencer n’importe quoi et vous n’aurez aucune efficacité sur les moteurs de recherche.

Il arrive que l’on se contente aussi de son site vitrine, quelques pages à disposition des internautes qui vont végéter dans le temps, comme si l’on avait coché la case « j’ai un site web ».

Oui, les gens auront quelques renseignements sur votre magasin, sur l’histoire de l’entreprise, mais après ? Voulez-vous vendre vos prestations ou vos produits ? Etre présent sur le marché ? Voulez-vous vous imposer face à vos concurrents ?

Quand je vois des sites statiques durant des années, l’impression que cela me fait serait celle de posséder un magasin et de laisser la porte fermée, avec seulement la vitrine visible.

Si l’on souhaite que les gens passent la porte, encore faut-il attirer leur attention, faire parler de soi, convaincre, créer une relation commerciale, répondre à des besoins, créer un attachement.

Et surtout le référencement naturel !

La place du rédacteur web dans l’entreprise

Si l’on souhaite inscrire son développement avec les moyens de son temps, la nécessité de fournir de l’écrit n’est donc pas accessoire ni même un « plus », elle constitue le biais par lequel va pouvoir émerger le levier digital.

L’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) n’est pas une science exacte, mais les choses commencent par là.

Vaste chantier que de créer sa place dans la première page Google, âpre bataille pour atteindre la première place ! C’est un long travail de conquête et ne rien faire, quoiqu’il en soit, est une défaite sur le terrain du web.

Cela nécessite la constance et la régularité d’un professionnel, combinant son goût à écrire à la connaissance technique de l’optimisation.

Négocier la technique et la créativité

Attention toutefois quand trop de technique tue l’écriture, laissant deviner dans un texte robotique sa seule visée SEO.

Cela n’apporte pas une information utile et agréable à l’internaute, expose aux remontrances de Google. D’un autre côté, l’insuffisance de la technique n’amène pas assez de matière au référencement naturel.

Aussi la place du rédacteur se situe-t-elle dans cet interstice subtil entre la technique et la créativité. Intermédiaire précieux de l’entreprise à l’internaute, il est plus que jamais créateur d’identité et d’engagement. Une courroie de transmission qui donne de la voix quand on regarde loin et qu’on tolère la patience du long terme.

Guillaume Nguyen

Rédacteur web à Béziers